The Gross National Debt:

Student Loan Debt

Saturday, June 2, 2012

Le ministre de la justice critique le comportement du chef du Parquet de la Croix des Bouquets





Le ministre haïtien de la justice, Jean Renel Sanon, rejette les accusations du commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance de la Croix des Bouquets liant la sanction administrative à son encontre à l'incarcération de Calixte Valentin. Le chef du Parquet Mario Beauvoir a été mis en disponibilité dans le cadre d'une enquête par le garde des sceaux en début de semaine.

M. Sanon confirme que la sanction a été prise en raison d'une plainte déposée par les membres du barreau de la Croix des Bouquets contre le commissaire Beauvoir. Il aurait appréhendé trois avocats en moins de deux mois et fait usage de son arme contre l'un d'entre eux au local du Parquet.

Interrogé sur l'enquête le garde des sceaux a révélé que les inspecteurs du ministère de la justice ont débuté hier une investigation afin de faire la lumière sur les faits qui sont reprochés au commissaire Beauvoir.

De plus M. Sanon s'est indigné de la réaction du commissaire qui a critiqué dans les medias la mesure de mise en disponibilité. Il estime que M. Beauvoir pourrait faire valoir ses droits un ayant recours aux canaux réguliers de l'administration publique.

Le garde des sceaux est intervenu dans plusieurs medias locaux et s'est inscrit en faux contre les accusations du commissaire Beauvoir. Il nie avoir fait pression afin d'obtenir la libération de Calixte Valentin, conseiller du chef d'Etat. Le commissaire est dessaisi maintenant c'est le juge instructeur qui est en charge du dossier fait remarquer le ministre Sanon qui dit ignorer l'existence de liens éventuels entre des responsables du barreau et des substituts du Parquet.

LLM / radio Métropole Haïti

No comments :

Post a Comment

Infolinks In Text Ads